Ça s’est passé en 2020

Samedi 10 octobre : De l’abandon à l’adoption – Témoignage d’Alice Marchandeau

C’est dans l’ambiance chaleureuse du Conciliabulle qu’Alice Marchandeau a pour la première fois raconté son histoire en public. L’abandon, son adoption, son enfance, les remous de l’adolescence, son retour en Inde à l’aube de l’âge adulte, la place des liens affectifs, l’acceptation, les peurs mais aussi la quiétude naissante … Entourée de ses parents, de son compagnon et leur bébé, Alice a partagé  sans détour et avec émotion son histoire avec les personnes présentes. Une belle rencontre.

Son témoignage, publié depuis le mois de juin, est disponible ici : https://www.facebook.com/AliceNoopura

————————————

Dimanche 4 octobre : Bourse aux livres

La Bourse aux livres organisée dans le cadre de la Fête de l’automne a été une grande réussite. Malgré de nombreuses annulations en raison d’une météo incertaine, les quelques exposants ont pu ravir les amateurs de livres et autres vinyles. Le Conciliabulle, qui pour l’occasion a même rendu accessible la réserve de bouquins, n’a pas désempli de la journée. Un vrai plaisir !

————————————

Jeudi 3 septembre : Rencontre autour de la Convention citoyenne pour le climat

L’association La P’tite Brosse a proposé une rencontre avec Hugues-Olivier Brillouin, l’un des 150 français tirés au sort pour la convention citoyenne pour le climat.

L’occasion pour la vingtaine de participants de découvrir l’organisation inédite de cette participation citoyenne et « l’intelligence collective » (sic) qui a permis,  au terme de 9 mois d’échanges, d’émettre 149 propositions autour des thématiques  « se déplacer », « se loger », « consommer », « produire/travailler » et « se nourrir ». 

Une soirée enrichissante autour de la lutte contre le changement climatique.

————————————

Samedi 5 septembre : Le Conciliabulle était présent au Forum Viv’Asso

————————————–

Samedi 29 août : Ré ouverture du Conciliabulle à l’occasion de la « Fête de Rentrée » de la ville de Montlouis !

————————————

Samedi 7 mars : Ma p’tite poésie 

Un petit comité venu se réchauffer au son de poésies alternativement douces, graves, mélancoliques, drôles, imagées…des titres évocateurs et des poètes illustres qui côtoient les poètes de chez nous.
 
Pour le plaisir du partage, voici queques unes des poésies choisies :
«Éclaircie» de Patrick Basse
«Demain dès l’aube» de Victor Hugo
« L’ombre » de Francis Carco
« Harengs saurs et poissons rouges » de Jacques Baron
« Quand serons-nous sages » ? – Tradition orale
« Les nombres font une auréole  » de Claire Kalfon
« Blasons » 
« Terre-Lune » de Boris Vian
« Prose du Transsibérien et de la petite jehanne de France » de Blaise Cendrars
« La fin de l’automne » de Francis Ponge
« Cercle polaire » de Pierre de Massot
 

———————————————-

Jeudi 5 mars : Café Philo « Peut-on échapper au travail », avec Jacques Ducol

Le deuxième café-philo, sur le thème : « Peut-on échapper au travail ? » a accueilli une trentaine de personnes, bien motivées par ce vaste sujet d’actualité. Près de la moitié des participants ont poussé la porte du Conciliabulle pour la première fois. Nous les avons accueillis comme il se doit, avec quelques » grignotages » confectionnés pour l’occasion.
Jacques Ducol, notre invité, docteur en philosophie, nous a décliné la notion du travail étudiée par quelques philosophes tout au long de l’Histoire depuis l’Antiquité à nos jours.
Nous nous sommes ensuite interrogés sur la valeur accordée au travail dans nos sociétés modernes. Ce fut l’occasion d’échanges respectueux et riches de nos différences.
Prendre la parole en public, n’est pas chose facile, certains peuvent regretter de ne pas s’être exprimé… 

Commentaire d’un participant :
« Marie-Odette, m’a invité au café philo du Conciluabulle : je n’y avais jamais assisté…
Le thème: le travail… Jacques Ducol, a introduit le sujet, fort brillamment : c’en était fort impressionnant.  Comment répondre à  Kant, Marx,… et consort ?
Heureusement, le dialogue s’est engagé.  D’abord, de façon didactique,  avec ceux qui avaient pris des notes. Puis le langage s’est libéré, plus simplement,  plus intime, avec des idées de la vie de tous les jours…
Pour ma part, j’ai marmonné sans toutefois oser la parole. Je crois que je n’étais pas le seul…

Après coup,  je me dis que j’aurais dû prendre des notes, même si le but n’était pas forcément de répondre aux autres intervenants.

Soirée intéressante et fort agréable.  Une dernière remarque… philosophique : dans la salle, beaucoup d’enseignants – et j’en suis – mais peu de Cheminots, par exemple!
Guy de la Creuse »

L’organisation du 3ème café-philo, en juin,  sur la nature humaine, pourra être améliorée. Merci d’envoyer vos propositions ou vos commentaires à l’adresse-mail suivante : marie.goncalvesgros@neuf.fr

—————————————————

Jeudi 20 Février : Vernissage de l’exposition de Grégory Maurcot

Jeudi soir, Grégory Maurcot est venu nous parler de sa passion de la photographie et des voyages.

—————————————————-

Vendredi 7 février : Karaoboeuf

Le Conciliabulle était à nouveau complet pour cette 2ème soirée karaoké avec musiciens en live !

———————————————-

Jeudi 6 Février : Vernissage de l’exposition de Bruno Naudin

Bruno Naudin qui se définit lui-même davantage comme un illustrateur que comme un peintre est venu nous présenter l’exposition de ses travaux en noir et blanc.

———————————————-

L’une des «1000 lectures d’hiver» au Conciliabulle, lundi 3 février

Depuis quatorze saisons, Ciclic et la Région ont pour ambition de «faire découvrir et entendre des écrivains vivants et édités au plus près de gens et dans un cadre convivial.»

Mission accomplie, ce 3 février.

20 à 30 personnes sont venues écouter Coraline Cauchi (comédienne et metteuse en scène) lire un roman de Denis Lachaud, Orléanais comme elle .

«Ah ça ira» paru en 2018 chez Actes Sud.

Morceaux choisis par la lectrice. Un roman qui se fait l’écho de notre époque -malgré son titre, malgré l’évocation du futur (2037)- l’histoire d’un passage à l’acte violent, une histoire d’êtres humains qui ont envie de changer le monde.

Ensuite ce fut «les 1000 desserts» pour reprendre une expression entendue. Enfin, un partage de sucré-salé qui a bien fini la soirée !

———————————————-

Ma p’tite lecture le 1er février 2020

Une bonne trentaine d’amoureux de la lecture ont poussé la porte du Conciliabulle ce samedi 1er février.
Dans le chapeau : 17 petits papiers avec un titre et le nom de son lecteur.
Stéphanie plongeait la main dans le chaudron magique et les voix ont tourné dans la salle : celles de Melville , Giono , Ponthus ,Lenoir ……portées par Farid , Marie-Jeanne, Sylvie, Alain, Nicole…
Plaisir d’écouter des textes choisis, sans plus de commentaires. Les discussions ont suivi dans l’intimité de petits cercles . Les cœurs étaient réchauffés,  la soirée-jeux qui a suivie a trouvé des amateurs.
Une heureuse manière de «prendre le large». C’était une première fois. On recommencera.
 ————————
Pour le plaisir, voici la liste des lectures et des lecteurs :
«Mon âge» de Fabienne Jacob, par Claire
«A la ligne» de Joseph Ponthus, par Sylvie
«Soif» d’Amélie Nothomb, par Anne
« La 1ère gorgée de bière » de Philippe Delerm, par Brigitte
«L’accouchement portugais» par Claude
«Le chat» par Lucie
«Brûlée vive» de Souad, par Marie-Rose
«La papeterie Tsubaki» de Ito Ogawa par Mime
La librairie de la place aux herbes» de Eric De Kermel par Anne
«Accueillir les migrants – Rien n’est facile, mais tout est possible » de Stéphanie Brossard, par Babeth
«L’axe du loup» de Sylvain Tesson, par Marie
«La puissance de la joie» de Fédédéric Lenoir, par Bénédice
«Le bonheur: Tableaux et bavardages » de Philippe Delerm, par Jocelyne
« Les chevaliers de l’escalier rond » de Einar Mar Gudmundsson, par Alain
«Moby Dick» de Herman Melville et «Zorba» de Níkos Kazantzákis, par Farid
 ————
  
 

———————————–

Vendredi 10 janvier – Soirée lusitanienne 

Que dire de cette première soirée « événement » de l’année 2020 au Conciliabulle ? Une très belle réussite, où le Portugal a été mis en valeur par l’exposition de notre bénévole Marie-Odette Gonçalves-Gros « Plage de Mira, mar de Saudade » accompagnée d’une « causerie » explicative, sous le regard attentif de ses parents de 83 ans. Le groupe folklorique de Saint-Pierre des Corps « O Coraçao de Portugal » a débarqué à 12, en riche tenue costumée et nous a offert leurs musiques, leurs chants et leurs danses traditionnels! Quelle ambiance ! Et ce n’est pas tout, Sylvie Scelin, notre chanteuse attitrée, nous a régalés par sa chanson surprise chantée en portugais, s’il vous plaît, suivie de « Mon orange du Portugal », sans oublier la chanson « Au Conciliabulle ». Nos amies portugaises, Palmira, Marcia, Maria, Elisabete, Teresa et Isabel, du café-français nous ont comblés avec tous les mets portugais qu’elles ont confectionnés pour le plus grand plaisir des papilles de tous les participants, et les fameux « pateis de nata » aussitôt engloutis de Maria Papillon, la sœur de Marie-Odette ! Un 20 sur 20 donc en 2020 pour le Conciliabulle qui commence très bien l’année! Un grand merci à tous les nombreux présents, sans oublier l’association France-Portugal, dont la présidente Françoise Collet nous a honorés par sa présence enthousiasmée. Soirée polyvalente à renouveler au Conciliabulle, pourquoi pas…en janvier 2021, autour d’un petit village de montagne du centre du Portugal, São Jorge da Beira!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *